Questions de temps

Publié le par africultureconsciente

  Du 15/03 au 27/03

 

boro1 027Comment être utile ? Comment aider au mieux cette association ? Quelles compétences puis je apporter ? Qu'est ce que je fous là ? Comment faire quoi ?....

Questionnement intense, profond et désarçonnant au début de notre acclimatation dans l'équipe de Kurukofe.

 

Un rythme de vie très chargé pour le couple , Baptiste et Cookie (acteurs principaux de l'association) prient par leurs petites filles, leur projet éducatif  de jeunes français déscolarisés en séjour de rupture en Afrique et leur projet à long terme de développement durable des villages des falaises de Banfora. Tout un programme pour eux !

Pour nous, un brouillon d'actions où il est difficile de se repérer et peu de perspectives pour mettre en avant nos modestes compétences et notre intéressement agricole. Nous nous sommes sentis parachutés dans leur cour entre l'envie, resté stérile, de se rendre vraiment utile et le sentiment quelques peu culpabilisant de squatter leur quotidien. Mais humainement le courant est très bien passé. boro1 011

Avec un peu de recul, on est pas venu au meilleur moment ( fin de saison pour l'asso, grosse chaleur, fatigue...). Pour percevoir l'aspect global des démarches Kurukofe , il aurait fallu un séjour de plusieurs mois. De plus, étant dans un petit village, notre autonomie pour les déplacement est réduite. En règle général, voyager à sac à dos en Afrique reste rare et demande temps et organisation (surtout hors des lieux touristiques).

 

Après des réflexions et des remise en questions de notre part, nous avons décidé d'arrêter de nous prendre la tête et de saisir les opportunités comme elles se présentaient.

Du coup; nous avons pérégriné quelques jours dans les falaises où Baptiste nous a montré une partie du patrimoine naturel, toute la biodiversité qu'il essaye de protéger. Il a découvert des gravures rupestres, des variétés d'arbres et d'animaux plus répertorié au Burkina, des sources d'eau gardées par des énormes pythons. Nous avons aussi croiser des villageois près à prendre leur destin en main. Nous partons bientôt à leur rencontre sonore.   boro1 041

 

Puis nous avons embraqué dans le 4X4 de Gille ( un vieil éduc voyageur, artiste et un peu anar sur les bords ) avec qui nous avons sympathisé. Périple organisé à l'africaine, arrêt dolo, baignade dans les cascades, nuit aux sons des balafons dans une cour de la chefferie d'un village, danse vivifiante sous l'ombre des manguiers....

boro1 044Une immersion au coeur des familles d'une Afrique profonde où les valeurs d'hospitalité et de simplicité nous on vraiment séduites. En effet la modestie et le silence valent milles fois des paroles vides de sens pour combler l'espace comme on sait si bien le faire dans notre société.

 

Nous sommes en tout cas très heureux de vous laisser enfin un message. Mais le temps silencieux a pu laisser place à une meilleure compréhension de nous même et des moeurs africaines. Au cours de ce mois, nous avons côtoyé les Bobos présent le long de la falaise de Banfora et premier habitant de bobo, les Dioulas deuxième ethnie habitant bobo d'où Bobo dioulasso !  Les Sénoufos et les Tousiands présent dans la région de Banfora, les Lélés à Réo, les Mossi à Koudougou et Ouagadougou. Très dur de jongler avec toutes ses langues. D'autant plus qu'à 15km à la ronde, la langue peut  varier. Nous avons retenu quelques salutations. Un simple bonjour peut prendre du temps, se répéter dans la même journée avec le même interlocuteur et se transformer de ces façons :

 

En Dioula : 1. Ani sogoma (bonjour) 2. Eres sirawa (comment ca va ?) 1. Eredron ( très bien ) 2. Somogodo (la famille?) 1. O kakene ( ca va) 2. Baradado ( le travail ?) 1. Barada kakena (ca va) 2. Kenea biwa ( la santé?) 1. Kenea bi (ca va)

 

En Bobo :  1. Luman  da Yo ? 2. etié 1. Wonon ti lunia ? 2. Siarraté ou

1. Katiana 2. Bessané 1. Ketouma 2. Wuro sna dia 1. Amina

 

On a chargé les oiseaux migrateurs de vous embrasser ! Bonne arrivée au printemps ! Portez vous bien !

 

Petits mots :

- On revient sur le moringa et la fameuse Françoise que l'on a adopté comme mama africaine. On vous propose de lire la page :  Les enfants du moringa

 

- Définitivement on arrête les enregistrements sur le blog. Trop de virus...

 

- On s'inquiète, le téléphone toubab nous informe que la fille du borgne fait de plus en plus parler d'elle. Fait chier on voulait inviter des potes...

 

- Bon aniv Quentin !!

 

Tcho!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ndiaye 28/04/2011 12:56


salue je suis un homme de culture .je suis sénégalais je voulais bienparticiper vaux festival qui passe dans votyre pays .nous avons des expectacle a vous montrais comme le faux lion et d autre
chosse comme l expectazcle du feu et flamme


fallet 05/04/2011 22:52


Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas regardé avec attention votre blog: question de temps!
C'est vraiment super ce que vous vivez et j'ai vraiment hâte de vous revoir pour échanger sur cette expérience/aventure.
Je confirme: les chiottes à l'européenne c'est extra!
A+
Bises à vous deux.Joël de Brive.
Nota: Chambéry a perdu en coupe des champions; Brive se resaisi en rugby et Reims est en pleine forme footbalistique.


la casque à pointe de l'est 28/03/2011 14:32


Trop belles vos dernières photos. Cela donne vraiment envie d'y être, les photos avec cascades laissent un goût paradisiaque. Merci de m'avoir fait rêver ce lundi avant d'attaquer ma semaine de
boulot et autre soucis....Ne soyez pas trop déçus, et profitez pleinement de votre voyage.
Bisous à vous deux


Didier et Virginie 28/03/2011 10:50


et, les africains en balade!!!!
nous, on est de retour en France... on vous passe les détails...
mais surtout, surtout, embrasser fort, fort l'équipe de Kurukofé,Baptiste et Cookie, Gil et Christine, Emilien, Sandrine si vous la croisez... dites leur qu'on pense fort à eux, et qu'on les
attend!!!
bonne continuation à vous et au plaisir de lire de vos nouvelles.


Machete & Cafetera 28/03/2011 02:59


Tchô! On est partagés entre l'envie de vous revoir bientôt, et l'envie que ça dure le plus longtemps possible tellement on plane à chaque fois qu'une nouvelle page est éditée...!
gros bisous pleins de café!