Remontée Infernale ! Part 1

Publié le par africultureconsciente

Du 20/04 au 25/04

 

Il est 9h30, nous sommes le 30 Avril. Nous avons les yeux rougis par la fatigue. Nous errons comme des spectres dans un café de Laayoun, en plein Sahara occidental. Il pleut : 8 heures à attendre le bus, ça laisse le temps d'écrire....

Et oui retour au Maroc !

Alors comment en sommes nous arrivés là ?

 

Première étape : Un tee shirt ne suffit plus !

 

Chaleur suffocante au départ de Bamako. Les fenêtres du bus sont définitivement closes, Claire active à vitesse grand V son éventail. Malgré cela, la sueur perle le long de notre corps. Il n'est que 5 heure du matin...

Heureusement, ce  n'est pas 40 heures qui nous attends mais seulement 26 heures jusqu'à Kaolack...st louis 017

Enfin à peu près, car nous avons subit juste une petite broutille ( c'est comme ça que l'on la nommera après 6 mois de transport en Afrique). Juste une panne de 3 heures à attendre le cul posé dans la brousse en plein caniar et un changement de bus pour essayer une nouvelle combinaison de Tetris sac de riz et bagages.

 

Le lendemain à l'aube, juste le temps de sauter dans un taxi brousse sept places pour Saint Louis et d'arrivée à l'heure du tiéboudien ( riz au poisson, plat national !)

Aaaah ! Enfin, la fraîcheur Sénégalaise !

 

Deuxième étape :  Se livrer aux douceurs du farniente...

 

st louis 014Alors comme prévu, il fait frais à Saint Louis ! On peut même dire que l'on se caille un peu... Surtout sur l'île, là où nous logeons.

En effet, cette ville est divisée en trois parties : le continent où se trouve la nouvelle ville, l'île, ancien territoire colonial et le village des pécheurs sur la langue de barbarie, située entre le fleuve Sénégal et l'océan.

Nous en avons donc profité pour prendre du bon temps. Repos sous les couettes de l'auberge bleue, visite d'un parc naturel en pirogue, vagabondage dans des ruelles colorées.

L'île est  en effet un lieu particulier. Elle abrite de vieilles maisons de l'époque coloniale ayant gardées toutes leurs charmes, habitées par l'animation de la vie africaine. Malgré que ce soit une zone touristique,  c'est un sacré melting pot qui nous a beaucoup plus. st louis 008

De plus, les saint louisiens ont été d'un accueil très chaleureux, vrai et sans contrepartie. Sirotant une gazelle ( bière locale), nous avons été invité à gauche par Baye, un danseur et à droite par un vieux chanteur mauritanien. un plaisir bien partager !

Nous avons aussi goûté aux joies de l'océan où sur une plage déserte j'ai fait la rencontre d'une sirène charmeuse...

Heureux enfin, de découvrir la cuisine sénégalaise et de se délecter de mafé (riz sauce arachide), yassa (riz accompagnée de viande, sauce oignon citron), calamars et gambas. Fini le to et le simple riz au gras!

 

Et puis nous avons repris la route......

 

Fin de la première partie, suite très bientôt.......

On vous embrasse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

colin 06/05/2011 11:11


ah.... ok ... d'accord.... j avais pas vu.... bon alors la fin des de l'histoire ?


colin 05/05/2011 17:30


c'est qui la sirène ?


africultureconsciente 05/05/2011 18:18



Matte les photos....album st louis


comme elle est canon....



fallet 02/05/2011 22:58


Je sais qui c'est la sirène!
Les photos sont très belles et vous avez l'air vraiment fatigués.
A bientôt pour le second châpitre.
Bises de Joël de Brive.


cloé 02/05/2011 22:43


whaou ça sent le retour a plein nez
humn c'est egoiste mais ça veut dire voir vos ptites gueules tres bientot!

@ tres tres vite hein on vous suit toujours!
pleins de bisous


happyculteur 02/05/2011 09:08


j'attends avec grande impatience la suite pour enfin en savoir plus sur la sirène charmeuse......