Contemplation

Publié le par africultureconsciente.over-blog.com

du 11/01 au 17/01

 

photo claire 028Arrivé à Chinguetti, nous découvrons une ville encerclée par les dunes. Considérée comme la 7ème ville sainte de l'Islam, cela fait la troisième fois qu'elle est déplacée (700, 1245 et 1917). L'avancée du Sahara est d'environ 6m par an. Celle ci est donc aussi condamnée à disparaître sous le sable... Les caravanes ne passent plus depuis longtemps ( la plus grande a été de 32 000 chameaux) et les gens vivotent comme ils peuvent à cause du peu de tourisme actuel.

Nous rencontrons Abdou, conseillé par une personne rencontré dans le train et organisons un treck de 3 jours. Nous partons le lendemain en compagnie de Ryan, un chamelier Mohammed, 3 chameaux, 20 litres d'eau et le minimum nécessaire pour une bonne tambouille. photo claire 049

Le désert mauritanien, c'est beaucoup de vent, vraiment chaud la journée et glacé la nuit. La température descend jusqu'à 0 degré. La marche au départ est difficile et nous nous fatiguons rapidement. Traversant de hautes et grandes dunes, il est impossible dans certains passages de monter les chameaux. De plus, Mohammed parle très peu français, très peu tout court. Cela nous fruste un peu. Mais en faite, il s'avéra un guide cuisinier très agréable et la communication passa sous d'autres formes... De toutes façons, vu le silence, la beauté et l'immensité du paysage, bavarder semble futile, réflexions et méditations sont de mises...

photo claire 080

Cet univers est peuplé de nombreux oiseaux (ayant pris maquis dans le peu d'endroit boisés), toutes sortes d'insectes, scarabées et milles pattes, ainsi que quelques petits mammifères. Enfin, c'est ce qu'on a pu observer...

Après la marche (15km par jour), nous organisons le bivouac avec comme menu riz au sable, couché de soleil dans les dunes et nuit avec des milliers d'étoiles, au dessus de nos têtes. Peu équipés, nous nous sommes franchement caillés !

Bref, nous revenons de ce périple, plein d'images en tête et plein de sable dans le nez et les oreilles... et partout en faite ! photo claire 060

 

De retour à Atar, nous contactons Djibril (par le biais de Kokopelli), instituteur ayant mis en place des jardins à Chinguetti. Et oui, ça pousse dans le désert avec un peu de connaissance du biotope local. Mais aujourd'hui, il enseigne à Atar et se sent un peu isolé pour continuer son initiative. Nous sommes en train de réfléchir comment nous pourrions l'aider à mettre en place son projet de jardin pédagogique. Lien page projet : Portrait de Djibril Adama Diop ( Atar)

Encore une fois, nous avons été super bien accueillis. Autour d'un riz poissons et d'un couscous mauritanien, nous avons pu échanger avec ses potes instits sur différents sujets, la politique, la religion et le statut de la femme. Ce qui n'est pas monnaie courante depuis le début de notre voyage...

 

En ce moment, nous profitons du calme de l'auberge à Nouackchott pour nous reposer et demain nous nous dirigeons vers Rosso pour rencontrer Ousmane et découvrir son ONG de santé.

 

Ps : En France, la censure est présente te la désinformation circule. le ministère des affaires étrangère à placer une grande partie de la Mauritanie en zone rouge. Étant sur place, nous avons pu constater que ces régions ne présente pour la plupart aucun danger. Pour citer nombre de mauritanien "nous voulons monter à Sarkozy que la Mauritanie vit en paix". De plus, la plupart des militaires dans ces régions sont en poste au alentour des usines Total et consorts. Alors la question qu'il se pose : veut-on vraiment combattre d'imaginaires terroristes ou protéger les intérêts des grandes firmes internationales?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fati 21/01/2011 09:28


Wahou! Quelles aventures extraordinaires vous êtes en train de vivre... Je les suis de près. Merci de dévoiler la Mauritanie telle qu'elle est et non comme Sarko voudrait qu'on la perçoive.
Continuez bien tout les 2 et prenez soin de vous. Gros bisous.


marie 20/01/2011 18:54


Des photos superbes encore... qui laissent rêveur et donnent envie de découvrir le désert. Pleins de bisous à tous les deux!