Végétarien s'abstenir !!

Publié le par africultureconsciente.over-blog.com

17 novembre : Aid el kebir !!

 

Grande fête religieuse pour les musulmans où le prophète Abraham eut des visions se voyant immoler son fils. Celui-ci l'encouragea à réaliser cet acte mais au moment où Abraham allait le sacrifier, il vit s'approcher de lui un mouton envoyé du ciel. Il le substitua à sa progéniture comme offrande à dieu.

En souvenir, chaque famille sacrifie un mouton, après l'avoir minutieusement choisis dans les souks de leur région. En effet, de nombreuses foires aux bêtes se sont installés aux alentour de Oujda et vue l'effervescence ambiante, nous avons pu constater l'importance du choix de la bête. Les critères de qualité étant entre autres : les différentes races, les dents, reflet de l'âge et le poids, de sa bonne chaire. Les familles n'hésitent pas à faire des prêts et à s'endetter pour cet achat symbolique mais très couteux ( entre 250/300 euros le mouton, le "pseudo smic" du Maroc étant d'environ 165 euros).

 

Nous avons normalement RDV avec Zaidi (gérant de l'auberge)sur la place du village, après la prière de 8h. C'est en faite un ami à lui qui nous accueille pour nous faire partager en famille cette fête. Entourés de ces 3 fils, de sa fille et de sa femme, nous assistons, sans voix et yeux mis-clos au sacrifice sanguinaire du pauvre mouton. Une prière précédent cet acte, le père tranche la gorge d'un seul coup, sec et professionnel (35 ans de métier!) S'ensuit de longue heures de préparation gastronomique, pour vous mettre dans le bain, voici les détails de la matinée :

 

En 1: la tête est tranchée et cuite directement par la mère au feu de bois, suivis de près par les 4 pattes.

 

En 2: Ibrahim (un des fils) souffle, par un trou, dans le corps du mouton pour permettre à la peau de bclaire 028ien se détacher de la chaire.

 

En 3: les hommes enlèvent doucement toute la peau... à coup de bras et de couteaux.

 

En 4: le coeur, le foie et l'estomac sont prélevés, nettoyés à grande eau, et cuits. C'est les premiers morceaux que la famille déguste et nous aussi !!

 

Réunis dans la cour de leur maison, nous sommes un peu réticents à nous lancer dans cette dégustation car peu friand des abats mais m'a fois, du foie entouré de gras, cuit en brochette au feu de bois,c'est bien bon !! (ça t'aurait plus Tonton...)

Ensuite,pendant qu'Adri reste,au soleil, digérer le repas avec la gente masculine, j'assiste à la préparation du repas du soir (j'ai oublié le nom...): la maman découpe l'estomac en plusieurs parties qui forme plusieurs petites poches qu'elle garnit d'abats, puis les couds. Le tout est cuit avec pois chiches, riz et autres légumes.

Malheureusement,nous ne savourerons pas ce met car nous repartons l'après midi même à Oujda en compagnie des fils qui tiennent un resto dans cette ville. Retour à 8 dans la golf...avec un pot raclant le bitume !! 

 

Publié dans infos voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

les vieux de la hiaute 21/11/2010 21:20


C'est un peu dur comme entrée en matière,vu ce spectacle ,la viande rouge de nos campagnes ne devrait plus vous faire peur!!
Bonne continuation et bisous à tous les 2.


Rom 21/11/2010 01:16


ravi que votre périple commence bien....
je ne sais encore que penser de l'expression d'adri tenant la patte du mouton!!!!
belle continuation, bises