Cinéma : La source des femmes

 

En tournage depuis le 4 octobre au sud de Marrakech, La Source des femmes, prochain film du franco-roumain Radu Mihaileanu, est une histoire de grève du sexe dans l’Atlas.

Après le double succès de Va, vis et deviens (un enfant éthiopien adopté par une famille israélienne qui le croit juif, avec Roschdy Zem) et du Concert (des musiciens marginaux russes se font passer pour le Bolchoï pour jouer à Paris, avec Mélanie Laurent), Radu Mihaileanu verse à nouveau dans la fable contemporaine.

Dans La Source des femmes, Leila, une jeune villageoise, dont l’amie vient de faire une fausse couche, se rebelle contre la corvée d’eau imposée aux femmes. Face à l’indifférence des hommes, elle lance la grève de l’amour. Ce faisant, c’est tout un système traditionnel, patriarcal et obscurantiste qu’elle remet en cause. Réunissant Hafsia Herzi (La Graine et le mulet) et Leila Bekhti (Tout ce qui brille), La Source des femmes se veut un plaidoyer féministe pour l’égalité, la liberté et la modernité. C’est à l’Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech qu’ont été enregistrées cet été les musiques du film, composées par Armand Amar (Home).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :