Les enfants du moringa

boboréo 033Depuis dix ans, Françoise Coste, dirige la pouponnière de Réo, case d'accueil pour les orphelins de mère. Constatant la fragile santé, le déséquilibre alimentaire de ses pensionnaires, elle a recherché des solutions du coté des plantes.

Tout d'abord, elle a commencer par utiliser la spiruline puis à découvert le moringa comme complément alimentaire. Arbre miracle doté de propriétés nutritives et thérapeutiques équivalente à l'algue verte ( néanmoins, le moringa contient de la vitamine C ).

 

Cet arbre est très présent dans la zone sahélienne car il a été importer d'Inde pour lutter contre désertification. Ses feuilles sont utilisées couramment par la population pour la confection de sauce. Mais Françoise a développé les expérimentations de cultures afin d'exploiter le moringa de manière plus globale.  Toute la plante à des propriétés bactéricides. boboréo 007

Ainsi, elle utilise  les feuilles : séchées, pillées, tamisées font une poudre que l'on ajoute après cuisson à la nourriture. Le thé est  très nutritif et dépuratif.

Les racines : elles servent à produire un condiment alimentaire et sont antiseptiques et analgésiques. Le jus des racines extrait soigne plaies, furoncles, dermatoses.

Les graines : en poudre pour la purification et la production de l'eau potable à l'échelle villageoise. Elles fournissent aussi huile de ben ( en usage externe ) pour la cosmétique et l'horlogerie. On peut croquer une graine par jour pour soigner diabète, dysenterie, hypertension.

C'est le meilleur légume tropical cuit ou séché et il pousse dans toutes les cours ! 

 

Grâce aux qualités de Françoise dont son insatiable persévérance 110 enfants ont bénéficié des vertus du moringa olifeira.

 

boboréo 010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :