Patience, ça pousse.....

Publié le par africultureconsciente.over-blog.com

Du 20/02 au 28/02

 

Photo 017Après un échec la veille, au niveau des transports ( pas de bus pour cause non identifiée ) ah les transports !

Nous prenons les devant et organisons une expédition nocturne dans Ségou. Nous voulons attraper le premier bus matinal à 4h30 ! Et être sur de partir dans la journée !

Nous voila sur le goudron en direction du jardin pédagogique d'Oumar Diabaté, à 20 km au sud de Bamako.

Nous arrivons en pleine formation. Dix agriculteurs de la région du nord du Mali viennent se former pendant un mois aux techniques agroécologiques. Nous partageons leur quotidien et leur apprentissage. Malheureusement, seul Oumar parle français et nous ne maîtrisons pas assez bien le bambara pour pouvoir discuter et comprendre les enseignements théoriques. Quel dommage ! Heureusement, Oumar nous résume les séances. Au programme : création de compost et décoction de feuilles de nimes, utilisation optimal de l'eau, etc.

Oumar, étant vétérinaire, est extrêmement pris par ses activités et n'a pas encore délégué à quelqu'un les compétences pour enseigner. Pour mieux comprendre ses actions et la difficulté à consacrer entièrement son temps à la formation, nous vous conseillons vivement la page consacrée à Oumar et à son jardin dans la rubrique info agroécologie. Lien :  Oumar Diabaté, un résistant réformateur: 

// Jardin pédagogique Pierre Rahbi ( Mali) 

Du coup, les activités sont réduites à quelques heures dans la journée. Le matin, un peut de pratique, sieste et lecture de 11h à 16h (autobio de Mandela de 700 pages lu dans la semaine ), théorie et arrosage le soir. Le fait est que la chaleur s'accentue de jours en jours (bientôt 45 degrés à l'ombre ) et qu'il est impossible de bosser quand le soleil frappe !

Nous rentrons dans la période chaude et sèche qui dure jusqu'à fin avril. Mars-avril sont apparemment les périodes ultra chaudes, peu de variation de température entre le jour et la nuit. On appréhende un peu... a voir...  Photo 019

 

A notre grand étonnement, la plupart des gens en formation sont âgés. Ils sont désignés par la communauté du village pour assister à la  formation et diffuser ensuite le savoir acquis. En Afrique, la société est gérée de manière gérontocratique. Les personnes âgés sont écoutés et respectés par les plus jeunes, ainsi, le message proposé sera mieux reçu.

Par ailleurs,  au Mali, la pratique de la religion musulmane est plus permissive. Des femmes, sans leurs maris assistent de plus en plus à ces formations. Et contrairement au Maroc et en Mauritanie, les mosquées ne nous sont pas interdites.

 

En résumé, semaine très intéressante en immersion totale dans la vie des maliens. Beaucoup d'attente , des journées qui commencent tôt avec la prière ( enfin pas pour nous ), des temps morts à jouer aux cartes et à écouter la radio.Une latence quelque peu prépondérante, dû à des facteurs climatiques et sociaux.

Nous sommes un peu déçus de ne pas avoir pu discuter avec les agriculteurs sur leurs impressions et leurs vécues. Mais Oumar s'est montré d'une disponibilité et d'une gentillesse en répondant à toutes nos questions et à tous nos besoins. Cela nous a fait passer une semaine très enrichissante. Et nous avons réalisé, en plus, notre meilleur entretien depuis le début du voyage ! Très complet !   Photo 026

 

Requinqué et prêt à affronter d'être le cul serré entre une mama africaine et un sac de riz, nous avons repris le goudron d'une traite, en stop et bus,  vers le Burkina ! Nous sommes donc aujourd'hui à Bobo Dioulasso ! Nouveau pays, nouvelle ambiance !

 

 

Info bouffe : On est pas trop fan du Tô ( pâte épaisse de farine de mil ou de sorgho, à tremper dans une sauce gluante et verte à base d'oseille ),  (surtout Claire..). On sature du riz sauce ! Et le pain-fromage-cornichon nous manque !

 

Diverses réponses à nos fidèles blogueurs :

- Danièle tu es démasquée !

- Ce que nous buvons dans les calebasses, c'est le Dolo, bière de mil, qui se boit chaud au goût âpre et acide ( çà ressemble au bidaullion pour les connaisseurs )

- Maman Annie, les dogons sont petits et trapus mais apparemment c'est ton style ! ( mais avec un peu plus de poils, non ?). Pour ce qui est du grand mec musclé, faut taper dans les lutteurs Sénégalais !

- Nous sommes très heureux de lire un petit message de la famille de Cuzy ! On espère qu'ils se portent bien.

 

Info africaine : A l'ombre des manguiers, nous suivons sur RFI le déroulement des révoltes dans certains pays arabes. Nous soutenons et sommes inquiets pour le peuple Lybien. Ici, en Afrique de l'Ouest, les gens sont attentifs mais mitigés sur les causes des révoltes. Certains pensent que Khadafi a fait beaucoup pour son pays et ne comprennent pas...

Pour l'instant le Mali reste sage ayant déjà effectué sa révolution en 1991. Le Burkina serait parait il dans l'oeil du cyclone, l'assassin du regretté Thomas Sankara est toujours au pouvoir depuis 24 ans. Le Maroc s'insurgerait il aussi??

 

Le bonjour du pays des hommes intègres !jardin 022

On souhaite un très bon retour à Steph et Tom après 10 mois de voyage ! 

On embrasse les copains voyageurs et travailleurs aux quatre coins du monde ........

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

les vieux de la hiaute 05/03/2011 20:27


salut tous les deux,
après ce qu'on vient de lire dans " info frousse",vous n'êtes pas près de nous voir rappliquer!!!!trop la trouille des rampants et si en plus il fait trop chaud!!!
A part ça ,il faudra nous expliquer en détail ce que pratique cette assos.on a pas bien compris!
Au fait on aimerait bien quelques recettes de cuisine à base de riz !!!!!!
"Tonton" est parti avec Anne vers la Guadeloupe se changer les idées.
On essaye de vous appeler depuis une semaine ,mais en vain!
gros bisous et attention aux méchantes bêtes.


fallet 02/03/2011 16:31


Toujours aussi passionnant votre aventure!
Quelle décontraction le Adri! Au fait avez vous de jolis noms burkinabés ou gardez vous ceux du pays bambara?
Je vais ragarder avec attention les liens qui figurent dans cette page cela parait intéressant. Bonne continuation.
Ici Juppé a remplacé MAM : le discours diplomatique de la France sera surement plus pertinent mais certainement pas en résonnance forte avec les révoltes actuelles.
A+ Bises à vous.
Joël de Brive.


vardal 01/03/2011 15:22


Pas de solutionpour les cornichons mais : "Moi, j'en faisais en Afrique, où il fait chaud toute l'année.
Sans problèmes particuliers.
Une fois le lait caillé, je le versais sur un torchon disposé dans une passoire, pour évacuer le petit-lait, puis serais bien le caillé en tordant le torchon puis le laissais finir de s'égouter au
moins une journée.
Ensuite, je mettais la boule de caillé obtenue dans un récipient avec de l'eau salée encore 2 jours pour que le sel rentre bien dedans.
C'était le seul fromage disponible sur-place..."

Plein de bisous a vous deux je vous mail bietot pour une requete precise!

zed